Nanosilber

Nanosilber

L’utilisation des nanoparticules dans les revêtements de façades est un domaine en pleine essor („Easy-to-Clean“, „Self-Cleaning Coatings“). Les nanoparticules d’argent et les nanoparticules d’oxyde de titane aux propriétés photocatalytiques sont parmi les plus employées.

Le lessivage du nano-argent contenu dans les peintures pour façades sous l’effet des intempéries peut entraîner un transfert de polluants vers le milieu aquatique. Le Centre Ecotox étudie les effets écotoxicologiques des eaux ruisselant des façades sur divers organismes comme les macroinvertébrés, les algues et les bactéries. L’interprétation des résultats des essais est effectuée en collaboration avec le Département de gestion des eaux urbaines de l’Eawag qui se charge de caractériser les facteurs intervenant lors du lessivage des façades et de quantifier les polluants ou particules entraînés.

Pour étudier le lessivage des polluants à partir des peintures pour façades, des eaux de ruissellement sont recueillies après écoulement sur des façades peintes soit avec une peinture au nano-argent du commerce soit avec une peinture de référence sans argent. Ces essais sont réalisés en conditions de laboratoire avec des pluies artificielles ou en extérieur en conditions météorologiques naturelles.

Essais utilisés