Une mellieure surveillance des œstrogènes stéroidales

Une mellieure surveillance des œstrogènes stéroidales

Il n'existe pas encore de bioessai certifié pour mettre en évidence les œstrogènes et pseudo- œstrogènes et seuls quelques laboratoires d'analyse sont en mesure de les doser aux concentrations à partir desquelles ils sont biologiquement actifs. En vue d'une harmonisation internationale des méthodes de détection, le Centre Ecotox et l'Istituto Superiore di Sanità (IT) ont été chargés par l'Union européenne de coordonner des essais croisés impliquant 20 laboratoires européens dans lesquels sept tests cellulaires faisant appel à des récepteurs sont comparés entre eux et évalués par le biais d'analyses chimiques. L'objectif est de proposer une méthode harmonisée pour le prélèvement et la préparation des échantillons, la détection des composés œstrogéniques et l'interprétation des données. Il sera alors possible d'effectuer un monitoring optimal du 17α-éthinylestradiol, du 17β-œstradiol et de l'estrone, trois œstrogènes figurant sur la liste des substances prioritaires de l'UE et devant donc être surveillés dans les contrôles de routine. 

Essais utilisés