Retour
Evaluation de la qualité de l’eau à l'aide de bioessais

05. avril 2018, Catégorie: Ecotoxicologie aquatique

Evaluation de la qualité de l’eau à l'aide de bioessais

Un concept sommaire de routine pour évaluer la dégradation de la qualité de l’eau par les rejets d'eaux usées à l'aide de bioessais a
été développé dans le cadre du système modulaire gradué MSK. Il est composé d’instructions relatives à la collecte d’échantillons
d’eaux usées, au traitement des échantillons, à la réalisation des biotests et à l’évaluation des effets mesurés. Les biotests sélectionnés doivent être sensibles, basés sur des effets, faciles à réaliser, peu coûteux et facilement interprétables. Les biotests sélectionnés permettent d’évaluer 2 groupes de substances pertinentes sur le plan écotoxicologique: une pollution par des substances
inhibitrices de photosynthèse (photosystème II) peut être mesurée à l’aide du test sur algues combiné, avec des algues vertes unicellulaires (Raphidocelis subcapitata).

Le PSII joue un rôle central dans la photosynthèse des algues; s’il est inhibé, les algues ne peuvent plus proliférer. Le test sur algues combiné est simple et peu coûteux et a fourni de solides résultats dans de nombreuses études. Pour déterminer la contamination par des substances à activité strogénique, on utilise le Yeast Estrogen Screen (YES), un biotest avec des levures génétiquement modifiées (Saccharomyces cerevisae). Les valeurs de mesure des biotests peuvent être évaluées en s’appuyant sur les méthodes du MSK, avec 5 catégories d’état. La classification se fonde sur les propositions disponibles pour les critères chroniques de qualité environnementale pour le groupe de substances concerné. Pour le YES, il existe plusieurs variantes qui se trouvent actuellement en phase finale de certification par l’Organisation internationale de normalisation (ISO). Au moment de l’élaboration du concept, une recommandation définitive de test n’était pas encore possible. Pour le test algues combiné, une normalisation ISO est en cours de préparation. La méthode présentée est conçue pour l’évaluation des cours d’eau pollués par des eaux usées et représente un premier pas vers une évaluation écotoxicologique intégrative de la qualité de l’eau. Les biotests proposés sont destinés à servir de complément à l’évaluation usuelle des substances isolées et permettent de recenser de manière sommaire l’effet d’une vaste gamme de micropolluants organiques.

Voir article en Aqua & Gas (en allemand)

Contact

Dr. Cornelia Kienle
Dr. Cornelia Kienle Envoyez un message Tel. +41 (0) 58 765 5563

Commander les Centre Ecotox News


RSS Abonnez-vous à nos actualités par RSS Feed