Stages de recherche

Le Centre Ecotox a une certaine capacité d’accueil pour les étudiants souhaitant effectuer un stage de recherche appliquée en écotoxicologie dans le cadre de leur formation, de leur Bachelor ou de leur Master. Un total de quatre postes de travail a été mis en place à Lausanne et à Dübendorf pour les séjours prolongés (de 3 à 6 mois) des étudiants en Master. Un choix de sujets est proposé ci-dessous. Si vous êtes intéressé, veuillez envoyer un dossier de candidature comprenant les éléments indiqués ci-dessous à Mme Brigitte Bracken:

  • Période et durée du séjour envisagé
  • Sujet souhaité
  • Curriculum vitae
  • Diplômes et attestations

Sujets de recherche envisageables

ATTENTION: TOUTES LES PLACES SONT OCCUPEES JUSQU'A SEPTEMBRE 2019

Stage de Master : Analyse en ligne en continu du comportement des gammares
L'objectif est de tester un appareil de mesure en ligne des paramètres comportementaux des gammares pour la détection des rejets diffus de polluants dans le milieu aquatique - suite, par exemple, à des épandages agricoles ou à des épisodes pluvieux. Dans une première étape, l'influence des paramètres biologiques, comme l'abondance de nourriture ou la température, sur le système de mesure sera évaluée. Ensuite, l'impact sur le comportement des gammares d'une sélection de substances appliquées isolément ou en mélanges sera étudié au laboratoire. Si le système de mesure répond aux attentes jusqu'à ce stade, les essais peuvent être poursuivis sur le terrain.
Responsable du projet : Cornelia Kienle (Cornelia.kienle@oekotoxzentrum.ch)

Stage de Bachelor : Aspects techniques de l'analyse de l'eau
Plusieurs méthodes bioanalytiques sont employées au Centre Ecotox pour la surveillance de la qualité de l'eau. Les échantillons sont étudiés soit sous leur forme native (sans traitement préalable) soit après une étape de pré-concentration pour déterminer leur toxicité. Dans une optique d'amélioration pratique des analyses, les questions suivantes doivent être étudiées : Quel est le spectre d'action de la méthode d'extraction employée ? Peut-on concentrer en une même opération toutes les substances toxiques d'un échantillon qui présentent le même mécanisme d'action ? Combien de temps les substances chimiques restent-elles détectables dans un échantillon d'eau ?
Responsables du projet : Eszter Simon (Eszter.Simon@oekotoxzentrum.ch), Etiënne Vermeirssen

Optimisation et évaluation du test d’inhibition de l’acétylcholinestérase
Les polluants capables d’inhiber l’enzyme acétylcholinestérase induisent dans les organismes touchés une accumulation d’acétylcholine qui conduit à un état très nocif d’excitation permanente des tissus nerveux et musculaires. L’inhibition de cette enzyme est évaluée après exposition à la substance ou à l’échantillon suspecté et peut être mesurée soit sur des organismes biologiques entiers soit sur des enzymes isolées.
Dans l’essai sur enzyme isolée, la méthode utilisée ne permet pas encore de savoir si la baisse d’activité résulte d’une simple inhibition ou d’une destruction de l’acétylcholinestérase (sous l’effet de fortes quantités de carbone organique dissous par exemple). Le sujet proposé consiste, dans le cadre d’un Master, à optimiser ces tests. Plusieurs approches peuvent être envisagées : introduction d’un paramètre de vitalité pour l’enzyme, test préalable des échantillons sur des organismes entiers (daphnies, embryons de poissons) etc.
Responsable du projet: Cornelia Kienle (Cornelia.kienle@oekotoxzentrum.ch)

 

Contact

Brigitte Bracken
Brigitte Bracken Envoyez un message Tel. +41 (0) 58 765 5562