Retour
La modélisation TKTD pour les nuls

15. mai 2020, Catégorie: Ecotoxicologie aquatique Ecotoxicologie des sols Ecotoxicologie des sédiments Evaluation des risques

La modélisation TKTD pour les nuls

La gravité de l'atteinte d'un organisme par un produit chimique ne dépend pas uniquement de la quantité présente dans l'environnement mais aussi de l'évolution de cette dernière dans le temps. Dans les biotests écotoxicologiques classiques, la concentration de polluant est maintenue constante et l'essai est arrêté au bout d'une durée prédéterminée. Une telle simplification de la réalité a été nécessaire pour pouvoir réaliser de nombreuses évaluations au cours des dernières décennies et donc pour pouvoir gérer le risque. Mais, bien entendu, la réalité est toute autre : dans le cas des pesticides utilisés dans l'agriculture, en particulier, nous savons que les émissions dans le milieu aquatique – et donc les concentrations auxquelles sont exposés les poissons, les larves d'insectes, les crustacés et les végétaux – peuvent énormément varier dans le temps. La recherche tente donc depuis des années de trouver le moyen d'intégrer ces fluctuations dans l'évaluation du risque. Les modèles qui ont fait leurs preuves dans un tel contexte sont ceux qui décrivent l'absorption et le devenir des substances chimiques dans l'organisme (toxicocinétique, TK) et leur action sur ce dernier (toxicodynamique, TD). Jusqu'à présent, ces modèles dits TKTD étaient très complexes et réservés aux spécialistes. Or une avancée décisive vient d'être réalisée : l'un des modèles a maintenant été adapté aux professionnels sans expérience de la modélisation. Le modèle GUTs permet de prédire la mortalité pour une évolution donnée de la concentration d'un composé donné. Il est disponible en version complète pour Windows ou en une version pour Matlab.

https://openguts.info

Contact

Dr. Marion Junghans
Dr. Marion Junghans Envoyez un message Tel. +41 (0) 58 765 5401

Commander les Centre Ecotox News


RSS Abonnez-vous à nos actualités par RSS Feed